Chronique

- CONSEILS -
Retour
 
LES CRISES DE MON ENFANTS VONT ME FAIRE DISJONCTER

L'énergie et la vitalité de nos enfants mélangée avec nos horaires de vie...c'est quelque chose!

On a beau les aimer à en crever, par instant nos enfants nous rendent complètement dingues ! Est-ce que c’est nous qui sommes plus fatigués ou nos enfants qui sont plus fatigants ?


Les enfants agités, anxieux, colériques, etc. se transforment vite en irritant pour le couple, avec le temps. Qu’il y est un problème de comportement ou non.


Dans le temps, c’est-à-dire bien avant Internet, ce n’était pas compliqué, les enfants jouaient dehors le plus souvent et longtemps possible ! Les parents pouvaient souffler un peu et se calmer en revenant du boulot ! Dans le temps, les turbulents suppliaient pour jouer dehors, à la bataille, pendant que les plus tranquilles, les anxieux étaient assis sur la marche du trottoir à les regarder. Les hyperactifs faisaient les « clowns » dans le but de faire rigoler les autres en se servant chaque fois d’un bouc émissaire différent. Pendant que les lunatiques fixaient les fleurs, les papillons, les nuages ; on aurait dit qu’ils étaient aux « absents anonymes », présent de corps, mais complètement ailleurs d’esprit. Le colérique pognait les nerfs pour rien parce qu’il était susceptible, mais il retrouvait sa bonne humeur dans les sports ! Tout ça pour dire que même dans le temps nous avions déjà un éventail de petits noms pour qualifier toutes sortes de tempéraments. Ce n’était pas des préjugés, mais des constatations face à des traits personnels sur lesquels on avait besoin de mettre des mots ! Entre nous, on se le disait souvent : « Ne fait pas ça avec Max, il va péter sa coche solide ! ». Nous acceptions Max comme il était et on faisait attention. Mais, au fil du temps, on se rendait compte que c’était lui qui était malheureux d’être comme ça !


Les TDA et TDAH ont toujours été présents sauf que dans le temps on vivait avec…par contre, toute cette génération d’enfants a souffert de diverses problématiques par manque de support ; par exemple, plusieurs abandonnaient l’école très tôt, se croyant moins doués ou intelligents, d’autres choisissaient la drogue comme moyen pour se calmer, etc., et la majorité n’arrivaient pas à se faire de bons amis, résultat, ceux qui étaient moins chanceux sur le plan familial, évoluaient vers…le vol, la prostitution, etc. Bref, qu’on le veuille ou non, le TDAH existe et il existe des solutions pour bien vivent avec. Plusieurs troubles en découlent avec des symptômes semblables ; mais, malgré tout, il serait une erreur de généraliser et conclure rapidement à ce trouble.


Par exemple, connaissez-vous le trouble de dérégulation de l'humeur explosive ? Ces enfants-là sont des hyper irritables ! communément appelé les « soupe au lait » ou les « susceptibles ». Leur intolérance à la frustration est évidente, ce qui les amène à se mettre facilement et rapidement en colère.


Nous avons aussi le trouble explosif intermittent, on les remarque par leur niveau d’impulsivité plus élevé que la moyenne ! Ils perdent souvent le contrôle d’eux-mêmes. Plus « batailleurs » ; ils cassent la gueule à tous ceux qui osent les offenser et avec un coup de chance, ils discutent brièvement après. Ils réagissent trop vite et réfléchissent après à la gravité de leurs gestes. Résultat, cela entraine une multitude d’actions qui peuvent être gravement punies s’ils n’apprennent pas à contrôler leurs pulsions. Pourtant, cette réaction de « violence » ne fait pas partie des traits présents chez le TDAH.


Il y a le trouble d'apprentissage spécifique, cette problématique se remarque par des épisodes d’inattentions causés par la frustration, le manque d'intérêt, ou d'une capacité intellectuelle limitée qui est seulement attaché au niveau scolaire.


Puis, le fameux trouble oppositionnel avec provocation; facile à discerner parce que ceux-ci ont une fâcheuse tendance à être plus enclins à la négativité ; ils s’opposent et défient continuellement l’autorité et les règles à suivre. Ce trouble est compliqué à gérer et est souvent confondu avec la crise du « non » ; pourtant il est tout sauf passager. Il perdure dans le temps. C’est-à-dire que ce type de personnalité a et aura une tendance à l’obstination et la contradiction tout au long de sa vie. Mais, avec un bon travail sur soi, l’acceptation, une prise de conscience et de ses responsabilités, ce trouble se vit très bien au quotidien.


MAIS avant de vite conclure à un trouble, il faut se souvenir qu’il existe d’abord plusieurs traits de personnalités en ce monde. Il faut commencer par observer et se demander si le comportement de notre enfant pourrait être en lien avec autre chose… Est-ce qu’il réagit à notre absence ou à un manque d’attention ? Est-ce que notre santé nous rend indisponibles pour lui ? Peut-être que nous avons de la difficulté à imposer des balises et limites claires ? Est-ce que nous traversons une situation difficile comme une séparation, un deuil, un déménagement ou l’arrivée d’un autre enfant? Est-ce que notre enfant est anxieux de nature et le fait de l’obliger à sortir de sa routine le fait réagir par opposition ? Est-ce qu’il est surdoué ? Car dans ce cas, il faut savoir qu’un enfant surdoué cherchera continuellement à prendre le dessus sur les autres ; il sera important de lui imposer des limites claires et lui apprendre à respecter le rythme des autres.


Ce qu’il faut retenir à travers tout ça, c’est qu’il existe plein de solutions et outils efficaces pour apprendre à aimer la différence. Mais n’attendez pas que votre vie soit rendue s’en dessus dessous pour réagir. Il y a des parents qui nous arrivent tellement épuisés et parfois même sur le point de se séparer tellement leur vie est bouleversée par le comportement exubérant de leur enfant. Demander une évaluation du comportement est la première étape. Il faut comprendre ! S'il y a un moyen efficace pour embellir sa vie quotidienne, pourquoi s'en passer ?


Prenez le temps de prendre soin de vous, chers parents !!!!


Prenez le temps de sourire !

Je reste disponible pour vous,


Marie-Christine

 
Partout au Québec
mariechristine@dubonheursvp.ca
581-309-4719